OBJETS PÉDAGOGIQUES,
PAVILLON DES ARTS DE L’ISLAM

 CLIENT: Musée du Louvre

 VILLE: Paris

 ANNÉE: 2012

 ARCHITECTE: Rudy Riccioti

Les visiteurs du département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre ont accès à plusieurs étapes tactiles lors de leur parcours. Dès l’entrée, un plan en relief leur permet de s’orienter dans les espaces d’exposition et les stations tactiles. Des pupitres en relief mettent en relation l’objet exposé, sa transcription en ronde-bosse et les reliefs de ses éléments de décors. Neuf pièces de la collection ont été sélectionnées pour figurer au sein de ce parcours tactile : parmi elles, la Pyxide, le Vantail de porte d’Egypte, des carreaux en faïence, et le Vase Barberini. L’enjeu pédagogique était de démontrer que, contrairement aux croyances usuelles, les arts de l’islam ne sont pas qu’un art calligraphique, mais aussi un art du figuratif. L’échelle de reproduction a été choisie pour permettre la compréhension des objets par le toucher. Face à chaque réplique, un cartel en relief détaille un détail particulièrement signifiant des œuvres.
Déployées, clarifiées, les représentations végétales, humaines ou encore animales, prennent tous leurs sens. Notre savoir-faire a permis de valoriser et d’expliciter le dialogue entre la forme et le motif. Les objets modelés par Tactile Studio, au-delà de simples fac-similés, sont conçus comme des outils de médiation. Certains détails visuels d’une œuvre, comme les formes ou les entrelacs, moins pertinents au toucher, seront également moins détaillés. Par exemple, l’agencement « en pliage » du panneau de porte de la mosquée d’Al-Maridani a dû être interprété en partenariat avec la Conservation du musée afin de proposer un objet plus facile à interpréter. Des échantillons de stuc, d’ivoire, de faïence, ont été intégrés au cartel pour figurer la matière originale des pièces.